Contes de zombies – Anthony Lamacchia

Afin de rendre mes chroniques toujours plus précises, j’ai décidé de créer un barème sur 100 points (merci les supers conseils de Tata Nexua !) afin de te donner une note plus détaillée. Tu peux retrouver la liste de mes différents critères ici.

Normalement, si tu me suis depuis un petit bout de temps, Anthony Lamacchia, ça doit te dire quelque chose. Mais si ! Le mec qui a écrit le roman d’horreur que j’avais dévoré en une après-midi ! Ah, et j’avais également acheté son roman jeunesse en ebook et j’ai tellement adoré que j’ai directement commandé un exemplaire papier pour un de mes proches. Bref, je peux te dire qu’Anthony, il nous fournit de la bonne came.

Si tu préfères écouter ma chronique, ça se passe ici :

Bouffe-moi ce Bouquin Ep.11 : Est-ce qu'on a réellement besoin de bêta-lecteur ? Bouffe-moi ce bouquin !

  1. Bouffe-moi ce Bouquin Ep.11 : Est-ce qu'on a réellement besoin de bêta-lecteur ?
  2. Bouffe-moi ce Bouquin Ep.10 : Amazon, le gros méchant ?
  3. Bouffe-moi ce Bouquin Ep.9 : Lire des classiques pour apprendre à écrire ?
  4. Bouffe-moi ce Bouquin Ep.8 : Elle a tes yeux mon amour de Typhanie Moiny
  5. Bouffe-moi ce Bouquin Ep.7 : Les vidéos conseil auteur


Style : Horreur/Fantastique

Date de publication : 2021

Points barème : 92/100


DE QUOI ÇA PARLE ?

La fin est proche. Non, en fait, c’est carrément la fin ! Les zombies sont dans les rues, les humains se terrent dans leurs clapiers pour s’en sortir comme ils peuvent et pompon sur la Garonne, même les fées semblent dépassées par la situation.

Les fées ?

Ah, oui, j’ai oublié de te dire qu’il y avait des fées dans l’histoire ? Quoi ? Tu as jamais lu un recueil de nouvelles mêlant fées et zombies ? Sache que ça te donne une apocalypse assez… originale !

QU’EST-CE QUE J’EN AI PENSÉ ?

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur pour sa confiance.

Le premier regard (15 points sur 15)

Alors, Anthony nous avait déjà offert une super couverture avec son roman jeunesse Edward Sakedos et il a très bien compris que son illustratrice gérait du feu de dieu, parce que c’est bien elle qui nous a pondu cette petite beauté, mais plus que ça encore, c’est elle qui a illustré le recueil. Ouais. C’est un recueil illustré ! Nous allons de révélation en révélation. Mais où cela s’arrêtera-t-il ?

Bref, visuellement, le livre est vraiment magnifique.

Même en numérique les dessins sont de toute beauté, mais je me tâte vraiment à acheter la version papier rien que pour pouvoir admirer ça de plus près. Franchement, je ne trouve absolument rien à redire sur ce premier regard, à part peut-être que j’en suis tombée amoureuse.

Ma lecture (63 points sur 70)

Des zombies et des… fées ?

Fallait un peu s’en douter ! Dans le titre déjà, on te parle de contes et puis il y a une fée sur la couverture. Donc bon ! J’ai vraiment adoré le fait qu’Anthony Lamacchia mélange ces deux univers diamétralement opposés. Qui est assez fêlé pour avoir l’idée d’un crossover ?

Au final, c’est vraiment un pari réussi, l’incrustation des uns et des autres se fait super bien et on trouve ça limite logique qu’il y ait des fées dans un monde post-apo zombie. Le prochain qui me sort un banal zombie sans sa copine ailée, je fais un scandale !

L’autre point où Anthony a vraiment géré, c’est qu’il a réussi à reprendre les codes des films post-apo zombie et vraiment l’adapter au monde des contes. Et ça ne fait pas du tout artificiel ou étrange. En fait, c’est même là où je trouve ça dingue : on a l’impression que c’est tout a fait normal. Comme si on était habitué à mélanger ces deux univers.

J’ai été scotchée par le fait que mon cerveau accepte aussi vite l’idée qu’un zombie et une fée dans le même bouquin, c’était ultra random.

Des nouvelles différentes à chaque fois

Je te disais que les deux styles étaient très bien mélangés, mais ils ne le sont pas fait de la même façon dans chaque nouvelle. Et au final, ça permet d’avoir des nouvelles aux styles assez différents, chose encore assez dingue quand tu prends deux thèmes aussi précis. Je veux dire, un recueil d’horreur tu t’attends à avoir des nouvelles différentes à voir de tout. Un recueil sur les zombies, bon, là déjà, tu te dis que ça risque d’être vite répétitif, mais tu y crois. Un recueil sur les zombies ET les fées ? 16 nouvelles sur ce même thème ? Bah, forcément, au bout d’un moment les nouvelles vont se ressembler !

Bah non, justement. Pas du tout.

Tu as de tout : du post-apo classique, de l’horreur pur, de la fantasy, du thriller… Chaque nouvelle a vraiment son ambiance. Et puis, les deux protagonistes principaux (les zombies et les fées ! Tu as rien suivi, toi !) ne sont pas toujours présents au même degré. Parfois, c’est vrai, on a un peu de mal à trouver la part « fée », mais finalement, il y a toujours ce petit détail qui te replace dans la trajectoire.

Certaines nouvelles te feront peur, d’autres verser une petite larme, et il y en aura même qui te feront rire. Enfin, moi, ça m’a fait rire !

Un message important derrière

Et c’est là qu’on part sur la théorie des zombies. Que représentent finalement ces monstres qui ont envahi nos écrans ? Pour beaucoup, c’est la représentation de notre vie rythmée entre métro-boulot-dodo. On est mort, éteint et pourtant avide de toujours consommer +.

En fait, derrière le personnage du zombie, il y a une vraie peur de l’évolution de notre société. Une peur de sombrer dans un état végétatif et de ne se réveiller que bien trop tard.

Et ça, Anthony le montre bien dans plusieurs des nouvelles. On se trouve avec une analyse et une critique de notre société teintée de tripes et hémoglobine. C’est très bien amené et comme toujours avec Anthony Lamacchia, la conclusion ne nous est pas imposée, c’est à nous de nous forger notre propre avis.

Il y a aussi un petit message écologique et là, ça m’a bien fait sourire. J’avais jamais vraiment pensé associer les zombies à l’écologie, mais finalement, c’est vrai que le message passe bien !

L’après-lecture (14 points sur 15)

A mes yeux, Anthony Lamacchia est vraiment un très bon auteur. Il n’y a que son thriller que je n’ai pas encore lu, mais il est clairement dans ma wishlist (et c’est vrai de vrai, je dis pas ça pour mousser l’auteur !). J’en suis donc au troisième livre d’Anthony et même si je trouvais les premiers déjà très bons, je trouve qu’il a encore évolué avec ce recueil et qu’il a atteint un niveau que beaucoup d’auteurs envient.

Qu’il ne soit pas + lu, ça dépasse vraiment ma compréhension. Alors, oui, quand j’aime un livre, j’ai tendance à sortir toute la fanfare et à en faire des caisses. Tu me connais maintenant, je sais jamais rien faire dans la demi-mesure. Alors, je vais en faire des caisses avec ce recueil. Parce que je le trouve vraiment génial. Il y a pas à tortiller. C’est comme ça.

Il y a vraiment un travail colossal derrière et ça se sent.


PÉPITE OU PAS PÉPITE ?

Oui, oui, mille fois oui ! Après, je tiens vraiment à t’avertir, ce n’est pas pour n’importe qui. Personnellement, je pensais offrir une version papier à un proche, le même qui avait eu le roman jeunesse Edward Sakedos. Cette personne a grandi mais aime toujours les histoires un peu sombres. Du coup, je me disais que des zombies et des fées, c’était le bon compromis pour un jeune ado… Bah peut-être pas en fait. Je vais surement attendre encore quelques années, parce qu’Anthony traite de sujets assez violents comme le viol et j’avoue que c’est peut-être pas à mettre entre les mains de tout le monde.

Te fie pas au côté conte, c’est vraiment un recueil pour adulte, aucun doute là-dessus.

Mais si tu adores l’horreur et que tu veux un truc qui sorte complètement de l’ordinaire, tu seras servi !


OÙ TROUVER LE ROMAN ?

Comme toujours, je te mets le lien pour te fournir le roman en pré-commande (sortie le 5 mai) sur Amazon. Tu peux également suivre l’auteur (fais-le !) sur son site ou sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram).

Et si tu succombes à ce roman, tu peux laisser ton avis sur Amazon, mais aussi sur Babelio. N’oublie pas, un commentaire, c’est un auteur et un lémurien sauvés !

Voilà, j’espère que cela t’aura plu. À bientôt pour une prochaine lecture !

Le lien Amazon est affilié, ça me permet d’avoir une commission. En utilisant ce lien, tu soutiens mon travail et me permet de pouvoir investir dans de nouveaux projets !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *