Publié dans Conseil auteur

Le téléchargement illégal

Aujourd’hui, nous parlerons du téléchargement illégal et plus particulièrement de celui des livres. Ma réflexion a beaucoup évolué ces derniers mois. En passant de la position de lectrice à celle d’écrivaine, j’ai pu être sensibilisée à plusieurs aspects du téléchargement que je n’avais pas envisagé avant.

Dans cet article, je t’offre donc tout le cheminement que j’ai parcouru et toutes les remises en question que j’ai pu avoir.


MON ANCIENNE VISION

J’ai toujours aimé lire, c’est un fait ! Mais j’ai toujours également été une pince. Même lorsque je désirais très fort un livre, je passais toujours par 100 questionnements. « Est-ce que j’en ai vraiment besoin ? Et si je n’aime pas ? Il y a 5 tomes… ça veut dire 5 livres à acheter ! Est-ce que je ne pourrais pas plutôt le trouver d’occasion ? Et si je l’empruntais plutôt à la médiathèque ? »

Bref, c’était l’Enfer ! Je culpabilisais quand je m’achetais un livre et j’ai très vite fini par n’en demander que pour mes anniversaires et Noël. Deux fois par an je faisais mon stock de livres et ça me suffisait.

Quand j’ai découvert que l’on pouvait télécharger légalement et gratuitement tous les livres n’ayant plus de droit d’auteur, j’ai sauté de joie ! Et là, j’ai passé plusieurs années à revoir mes « classiques ». C’est simple, je ne lisais presque plus que cela !

Et un jour, j’ai découvert le téléchargement « illégal ». Comme beaucoup, j’avais déjà dévoré beaucoup de mes séries préférées grâce au streaming. Pour moi, le téléchargement de livres c’était du pareil au même ! Je ne voyais pas où était le mal puisqu’il y avait fort à parier que sans la plateforme de téléchargement je n’aurais sûrement jamais acheté le livre. Je ne faisais de mal à personne et je découvrais même de nouveaux auteurs que je n’aurais jamais lu sinon.

Si j’aimais beaucoup un livre, j’achetais même la suite en version papier. Bref, pour moi, c’était du gagnant gagnant !


QU’EST-CE QUI M’A FAIT CHANGER D’AVIS ?

Tout d’abord, ça a commencé par le streaming. Avec l’arrivée de Netflix, j’ai arrêté même sans m’en rendre compte. Ce n’était pas vraiment suite à une révélation ou de nouvelles convictions. Je me suis mise en couple et mon copain avait Netflix, c’est aussi simple que cela.

Mais c’est après quelques mois de streaming légal que j’ai commencé à me questionner sur mes anciennes habitudes. Une série ou un film, c’était avant tout une équipe à rémunérer, des acteurs à payer, des décors, des équipements… ça demandait énormément d’argent. D’accord, les produits dérivés rapportent gros et peuvent supporter le coût de production. Mais qu’en était-il des petites productions ? Et puis de toute façon, tout travail mérite salaire ! Qui étais-je pour choisir de profiter gratuitement du travail d’un autre ?

J’ai arrêté complètement le streaming suite à cela. Je me sentais mal à l’idée de tous ces artistes que j’avais pu impacter par mon comportement. J’ai poussé cette réflexion jusqu’au monde musical et j’ai décidé de m’en tenir à Spotify et Youtube pour écouter mes artistes. J’achetais le vinyle et le CD quand j’aimais particulièrement l’artiste. Fini le téléchargement !

Bizarrement, ma réflexion ne s’est pas étendue vers les livres… Pourquoi ? Je n’en sais rien. Toujours est-il que je ne voyais pas de mal à télécharger des livres. On peut emprunter gratuitement un livre à la bibliothèque, et pour moi, c’était l’équivalent.

J’ai changé de vision le jour où j’ai vu la vidéo d’une jeune auteure française. Cette dernière expliquait à quel point elle se sentait mal depuis qu’elle avait découvert son livre sur les plateformes de téléchargement. Elle avait momentanément perdu l’envie d’écrire puisqu’elle faisait tout ce travail pour « rien ». Et là j’ai compris.

Mon comportement en tant que lectrice avait énormément d’impact, tout comme le comportement de mes lecteurs en a sur mon travail.


MA VISION EN TANT QU’AUTEURE

Aujourd’hui, je suis auteur et malheureusement, j’ai dû moi-même faire face au piratage de mon propre livre. Ce n’est que l’arroseur arrosé ! Bien fait pour moi ! Mais ça fait tout de même mal, parce que je galère à tirer une rémunération de mon métier d’écrivain.

Aujourd’hui, une de mes plus grosses angoisses est de savoir si je vais pouvoir vivre un jour de mes livres. Mais comment pourrais-je en vivre si on télécharge illégalement mon roman ? Des auteurs ont sûrement abandonné leur carrière d’écrivain à cause de cela et ça serait peut-être mon cas !

Je ne peux pas faire aux autres ce que je ne supporte pas que l’on me fasse.


ET AUJOURD’HUI ?

Aujourd’hui, je ne télécharge plus du tout illégalement. J’ai toujours une liseuse, mais elle ne me sert qu’à lire les classiques sans droit d’auteur ou à acheter une version numérique de temps à autre. Lorsque j’achète un livre, je ne vois plus le prix qu’il me coûte mais plutôt le soutien que j’apporte à l’auteur. Et si je n’aime pas le livre ? Et bien, tant pis pour moi ! Mais qu’il me plaise ou non, l’auteur a passé du temps dessus et c’est normal qu’il soit rémunéré pour cela.

Je me suis complètement remise en question. Je savais déjà que ma consommation avait un impact sur la société : je mange bio et équitable pour respecter au maximum les conditions de travail des agriculteurs, je mange vegan pour ne pas être complice de l’exploitation animale, j’achète depuis peu des vêtements d’occasion ou étiques pour ne pas encourager l’exploitation des populations pauvres. J’en suis même arrivée à favoriser des entreprises qui emploient des travailleurs handicapés ou qui versent une partie de leurs bénéfices dans des causes environnementales.

Alors pourquoi je n’avais jamais encore pensé à l’impact que pouvait avoir le téléchargement illégal ? Tout simplement parce que c’était facile et gratuit. Je n’ai vu que mes avantages, sans envisager les conséquences qu’ils avaient sur les autres.

Aujourd’hui, j’essaie de me questionner bien plus et de remettre en question ma consommation. Y a-t-il d’autres privilèges qui ne sont pas sans conséquence ? Comment puis-je améliorer ma consommation et surtout, quel est son réel impact ?

Voilà, j’espère que cela t’aura plu. N’hésite pas à laisser ton avis sur la question. Si tu veux que j’aborde un sujet particulier, note-le en commentaire et je me ferais un plaisir d’en faire un article. À bientôt pour une prochaine lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *