Captive – Julie Jean-Baptiste

Nous y voilà ! La dernière chronique du prix des chroniqueurs ! Alors, non, je ne vais pas te donner mon choix final dans cette chronique, ça se fera plutôt en podcast. En attendant, laisse-moi te présenter ce dernier roman.


Style : Romance

Date de publication : 2021


DE QUOI ÇA PARLE ?

Elle se réveille comme tous les matins depuis deux. Comme tous les matins, elle suit un programme bien précis et comme tous les matins, elle ne se souvient pas de sa vie d’avant. Qui est-elle ? Qui sont ces voix qu’elle entend dans sa tête ? Et surtout, qui est cet homme qui rythme son quotidien depuis ces deux dernières années ?

Protecteur ou ravisseur ? Tout ce qu’elle sait, c’est qu’il lui cache beaucoup de choses et elle est bien déterminée à découvrir la vérité.

QU’EST-CE QUE J’EN AI PENSÉ ?

Ma lecture

Une romance, ça c’est certain

C’est de notoriété publique, je ne suis pas vraiment romance… voir, pas du tout ! Donc déjà, on part du principe que je ne suis pas le public cible et c’est important de garder ça en tête durant la lecture de la chronique, parce que même si j’ai essayé de me mettre dans la tête du lecteur, ça joue quand même sur mon avis final.

Quand j’avais lu le synopsis de base, je pensais vraiment qu’on était sur un thriller et la couverture m’a clairement confortée dans l’idée. Rouge, sang, toi-même tu sais ! Mais en fait, pas du tout, du tout. Il y a une ambiance suspens qui est là par moment, mais ça tient + du fait qu’on se pose des questions sur le passé de l’héroïne que d’une vraie ambiance installée par l’auteure.

J’expliquerai pourquoi dans le point suivant, mais il y a un élément qui m’a vraiment fait décrocher plusieurs fois.

On est sur une dark romance. Avec une pointe fantastique. Déjà que la romance c’est pas ma came, j’avoue que je suis totalement à la ramasse niveau dark romance. C’est un style que je ne connais pas du tout, que j’ai jamais lu. Si ça se trouve, je dis même des conneries en clamant que c’est de la dark romance. Donc, je vais t’expliquer pourquoi je pense que c’est ça et tu verras par toi-même si je suis à coté de la plaque ou pas :

  • On est sur une romance entre une meuf captive et son ravisseur
  • Le mec est un bad-boy, quasiment baron de la drogue et carrément proxénète
  • C’est sombre, c’est clairement pas l’amour papillon tout mimi. On est + sur de la tension sexuelle brute que sur une âme soeur chamallow.

Est-ce que ça suffit pour classer ça en dark romance ? J’en sais trop rien, à toi de me le dire si tu connais vraiment le genre !

J’ai un peu grincé des dents

OK, je suis bourrée de préjugés sur la dark romance, et c’est normal vu que je connais pas. Donc pour les amateurs du genre, je pense que ma chronique va puer le cliché à plein nez. J’ai grincé des dents pas mal de fois, parce que l’amour toxique des dark romances, c’est vraiment un truc que j’ai du mal à supporter.

Le côté bad-boy, j’ai absolument jamais été fan, même au contraire, ça m’hérisse bien les poils (et dieu sait que mes poils sont longs !). J’ai jamais lu de dark romance, j’ai légèrement tenté 50 nuances de gris il y a fort longtemps quand c’était à la mode pour comprendre le phénomène, j’ai tenu quelques pages. En fait, j’ai tenu juste après le premier RDV ou un truc dans le genre.

J’ai aucun point de comparaison, je sais pas si c’est « normal » ou pas dans un livre de ce genre, mais je trouve que le côté malsain de la relation est assez… Problématique. J’aime pas trop le message qu’il y a derrière et j’ai essayé de passer au dessus, parce que je sais que je suis pas le public cible blablabla, mais ça passe pas.

Et même en dehors de la relation, il y a un gros point qui m’a sorti souvent de la lecture c’est le côté « fille » du roman. Alors, je m’explique et encore une fois, ça va être bourré de cliché ce que je vais écrire, donc désolée d’avance pour l’agacement que je vais te générer, mais en gros, l’héroïne et tous les personnages qui gravitent autour d’elle, passe beaucoup de temps à parler de son physique, des vêtements qu’elle porte, de son sex appeal (et pas sexe à pile, ça c’est autre chose). La femme est pas mal résumée à sa capacité à séduire les hommes.

Et j’ai un peu de mal avec ça. Quand, dans un roman, on me parle de la tenue super sexy de l’héroïne… J’ai tendance à décrocher. Parce que ça m’agace. Parce que ça résume super bien la vision qu’à la société des femmes. Alors pour le coup, c’est sur qu’on a super bien résumé les différentes pressions sociales qui sont imposées aux femmes, mais j’ai plutôt la sensation que ça encourage ces pressions, ce type de roman.

Donc je grince un peu des dents…


PÉPITE OU PAS PÉPITE ?

Je suis mitigée et très perplexe, je dois l’avouer. Je sais pas vraiment comment noter ou conclure tout ça. Parce qu’en soi, l’auteure écrit très bien, pas de souci avec ça. On est loin d’un roman écrit avec les pieds, sans aucune qualité littéraire etc… Ce roman, en soi, à sa place dans le monde des romans. Pas de problème. La plume, on est bon.

L’intrigue aussi ! Il y a une intrigue, du suspens et qu’on aime ou pas les personnages, ils sont là et bien écrits. Très clichés à mon goût (et j’insiste sur le « à mon goût »), mais ils sont développés.

Le truc qui coince vraiment pour moi, c’est le côté relation toxique. MAIS C’EST LE BUT DU ROMAN ! (ouais, j’ai mis en majuscule pour que ça rentre dans mon crâne). Sur le papier, ça répond aux critères du genre. C’est pas de la faute de l’auteure si j’ai une allergie quasi mortelle à ce genre ! Donc je peux pas la pénaliser parce qu’elle réussit très bien dans son genre.

Je suis totalement perdue sur la façon dont je dois classer ce roman et je crois que je vais te laisser seul juge de la conclusion qu’il faut donner à tout mon charabia !


OÙ TROUVER LE ROMAN ?

Comme toujours, je te mets le lien pour te fournir le roman sur Amazon.

Et si tu succombes à ce roman, tu peux laisser ton avis sur Amazon, mais aussi sur Babelio. N’oublie pas, un commentaire, c’est un auteur et un lémurien sauvés !

Voilà, j’espère que cela t’aura plu. À bientôt pour une prochaine lecture !

Le lien Amazon est affilié, ça me permet d’avoir une commission. En utilisant ce lien, tu soutiens mon travail et me permet de pouvoir investir dans de nouveaux projets !

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *