Publié dans Service presse

Moi, Cathy – Automne

Afin de rendre mes chroniques toujours plus précises, j’ai décidé de créer un barème sur 100 points (merci les supers conseils de Tata Nexua !) afin de te donner une note plus détaillée. Tu peux retrouver la liste de mes différents critères ici.

J’ai l’impression que ça fait très longtemps que je ne t’ai pas présenté de l’horreur ! Genre un vrai bouquin d’horreur bien flippant ! C’est peut-être parce que c’est le cas… Comment ai-je pu laisser tomber mon premier amour aussi facilement ? Allez, tu sais quoi ? Je vais me rattraper aujourd’hui en te présentant ce roman Moi, Cathy d’Automne


Style : Horreur / Fantastique

Date de publication : 2020

Points barème : 75/100


DE QUOI ÇA PARLE ?

Cathy n’est pas vraiment une fille heureuse dans sa vie. Enfin, « n’était pas ». Oui, parce que tout son quotidien était bien trop pesant pour elle et, dans l’espoir d’y échapper, la jeune femme a commis l’irréversible.

Propulsée de l’autre côté, elle pense trouver un monde apaisant où elle pourra se reposer pour l’éternité, mais tout ça, c’est sans compter sur les ombres qui peuplent le monde de l’au-delà.

Cathy réussira-t-elle à répondre aux questions du passé et trouver son chemin dans ce monde fantomatique ?

QU’EST-CE QUE J’EN AI PENSÉ ?

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteure pour sa confiance.

Le premier regard (12 points sur 15)

Il y a pas à dire, dès les premiers instants, on comprend tout de suite que l’on va avoir affaire à un univers sombre, et j’irai même plus loin encore : on sait direct qu’on va nous parler de fantôme. Le résumé te place super bien l’histoire et franchement, tu ne pourras pas dire un instant qu’on t’a trompé sur la marchandise.

Le petit truc que je peux reprocher au roman sont les différentes coquilles que j’ai pu trouver tout au long du roman. Rien de bien dramatique, c’est vraiment pas au point de s’arracher les yeux ou encore de pleurer du sang. Pas du tout ! Je dirais simplement quelques petits oublis qui pourraient être effacés après une relecture supplémentaire. On voit qu’il y a déjà eu un travail de correction, il aurait juste fallu un dernier tour !

Ma lecture (50 points sur 70)

De l’horreur ? Oh, yeah !

On parle de la mort dans ce roman (non ? Sans déconner ???) mais pas que ! En fait, il y a une vraie notion de cauchemars, de terreur. Cathy visite ce qui semble être les enfers personnels de chacun et il faut dire que c’est pas forcément jouasse tout ça. Entre monstres violeurs (ouais, l’auteure ne fait pas dans la dentelle), anthropophages, ou tout simplement juste terrifiants, on en a pour son argent !

Je n’ai pas eu la frousse de ma vie, mais ça c’est uniquement parce que je suis très très difficilement effrayée lorsque je lis. J’ai apprécié le frisson que procurent certains passages et je suis sûre que chez une personne normalement constituée, on est pas loin de la peur panique. Les scènes ne sont pas exagérément gores, elles sont simplement crues et directes. Si l’auteure veut te dire qu’un mec bouffe les entrailles d’un autre, elle te le dit comme ça. Elle ne part pas dans un lyrisme qui viendrait édulcorer tout ça et elle ne part pas non plus dans une description exagérément trash et dégueulasse.

L’horreur est vraiment bien dosée à mes yeux.

Attends… Je suis un peu perdue, là…

Pendant ma lecture j’étais assez paumée, je dois bien le reconnaitre. Cathy passe d’un univers à l’autre sans qu’on ne comprenne réellement la logique de cet enchainement ni le but final. Et puis, ce voyage lui fait rencontrer pas mal de personnages secondaires et pour moi qui ai déjà une petite tête de base, ça commençait à faire un peu trop d’individus à retenir.

Je dois bien avouer que durant la première moitié, j’étais assez paumée, voir carrément paumée. J »avais du mal à comprendre où allait l’auteure. Il y a bien cette intrigue avec ce péage, mais je sais pas. A ce stade, les pièces du puzzle n’étaient pas assez assemblées pour que je puisse comprendre tout ça.

Et puis il y a la construction du récit qui est assez particulière. Alors là, ce que je vais te dire est étrange, mais cette construction, justement, joue autant en faveur du roman que contre lui. Je m’explique !

Dans le récit, tu alternes entre point de vue d’un personnage secondaire à la 3ème personne, point de vue plus ou moins omniscient, point de vue de Cathy à la 1ere personne et… point de vue de Cathy à la 3ème personne ! Oui, c’est atypique. Et du coup, ça peut vite te perdre, surtout lorsque le point de vue change rapidement entre deux paragraphes (bon, je ne l’ai relevé qu’une seule fois, mais ça m’a perturbée sur le coup).

Je pense que ce mélange des points de vues vient te désorienter.

Et là, tu comprends tout !

Oui, oui, oui ! je t’ai dit que la construction était aussi une force du roman et c’est justement parce qu’au final, tout ça, c’est-à-dire ce choix assez étonnant, tu le comprends à la toute fin. Tu comprends pourquoi Cathy semblait passer d’un monde à l’autre sans but, tu comprends tout ce qui pouvait te sembler étrange sur le coup.

Non, et puis, cette fin est originale. On peut pas dire que ce soit du vu et revu, qu’on l’avait vu venir dès le début, etc…

L’après-lecture (13 points sur 15)

Alors, durant ma lecture, il m’est arrivé de décrocher par moments. Pas du tout à cause de la plume de l’auteure que je trouve très fluide, mais simplement parce que j’étais totalement paumée et que j’avais du mal à comprendre où voulait en venir l’auteure. Les scènes d’horreur sont très bien écrites et là dessus, Automne a fait un très beau travail, c’est simplement au niveau de l’intrigue qu’il y avait un je-ne-sais-quoi qui avait du mal à accrocher.

Avec les révélations finales, tout ça s’explique et je comprends enfin le choix de l’auteure. Je trouve que c’est très intelligent de sa part et que finalement, oui, ça colle avec la logique du roman.


PÉPITE OU PAS PÉPITE ?

Il y a des romans dont la lecture peut-être plus ou moins compliquée, mais dont le final te fait oublier tout ça. Eh ouais, la conclusion du récit est si bonne qu’elle vient balayer tous les doutes que tu avais durant ta lecture. Je pense que Moi, Cathy fait partie de ces romans. Ceux qu’il faut vraiment lire jusqu’au bout pour comprendre leur originalité et les savourer à leur juste valeur.

Toute la magie de ce roman réside dans la conclusion finale.


OÙ TROUVER LE ROMAN ?

Comme toujours, je te mets le lien pour te fournir le roman sur Amazon. Tu peux également suivre l’auteure sur les réseaux sociaux (Facebook).

Et si tu succombes à ce roman, tu peux laisser ton avis sur Amazon, mais aussi sur Babelio. N’oublie pas, un commentaire, c’est un auteur et un lémurien sauvés !

Voilà, j’espère que cela t’aura plu. À bientôt pour une prochaine lecture !

Le lien Amazon est affilié, ça me permet d’avoir une commission. En utilisant ce lien, tu soutiens mon travail et me permet de pouvoir investir dans de nouveaux projets !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *