Publié dans Service presse

Archibald Skye : Combien de lance-flammes faut-il pour brûler San Francisco ?

Afin de rendre mes chroniques toujours plus précises, j’ai décidé de créer un barème sur 100 points (merci les supers conseils de Tata Nexua !) afin de te donner une note plus détaillée. Tu peux retrouver la liste de mes différents critères ici.

Et on se retrouve pour le troisième tome de la saga ! Je t’avais déjà chroniqué les deux premiers ici et ici aussi. Alors qu’est-ce que vaut cette suite ?


Style : Urbain Fantasy

Date de publication : 2020

Points barème : 76.5/100


DE QUOI ÇA PARLE ?

Archie a enfin réussi à mettre la main sur Esteban mais pour ça… Bah il a fallu qu’elle soit retenue elle-même prisonnière. Ça s’annonce mal cette histoire ! Surtout que les ravisseurs n’ont pas l’air de servir des chamallows au diner. Non, mais on est où, là ?

Bon, pas grave ! Au moins, elle est avec Esteban, non ? Ouais, enfin, elle aurait quand même sacrément besoin d’un médecin aussi, parce que cette sale blessure qu’elle a au bras, pas sûre que ça parte tout seul… Va vite falloir trouver comment se sortir de ce bordel !

QU’EST-CE QUE J’EN AI PENSÉ ?

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteure pour sa confiance et l’envoi de son roman.

Le premier regard (14 points sur 15)

Bon à force, je n’ai même plus besoin de le répéter, non ? Comme toujours, la couverture, le résumé, tout est totalement raccord avec l’univers de Jupiter Phaeton. Pas d’entourloupe.

Et le truc que j’ai plutôt apprécié avec ce résumé, c’est qu’il te présente vraiment que les premières pages du roman, donc tout le reste est une vraie surprise et tu ne sais pas du tout dans quel merdier s’est encore foutu Archie.

Ma lecture (50.5 points sur 70)

On passe au stade au-dessus !

Dans le tome 1, Archie et son client était menacé par un ennemi inconnu. Dans le tome 2, ils apprennent que la Stolka leur en veut, mais que d’autres élémentaires sont également en danger. Bon, bah dans le tome 3, on fait aucune discrimination : San Francisco entier est dans la panade.

Du coup, forcément, on monte d’un cran niveau tension et c’est pas mal parce que ça permet à la fois de sortir un peu de l’entourage d’Archie mais surtout d’en apprendre + sur l’univers futuriste et sur les différents acteurs politiques. Alors, promis, ça reste du Jupiter Phaeton, donc ça reste fun et décalé. On est clairement pas sur un cours de géopolitique, mais c’est assez cool d’en connaitre +.

Non, et puis du coup on est carrément sur une ambiance limite « fin du monde » parce que ça brûle de partout !

Mais, c’est pas qu’elle aurait un peu changé Archie ?

Encore une fois, Jupiter Phaeton décide d’aborder son roman sous un autre angle et du coup, les fils ont fini par se connecter là-haut dans mon cerveau : En fait, le tome 1, c’est Numéro 4, c’est-à-dire la Archie qui explose et qui est en colère contre tout le monde. Dans le tome 2, c’est Wiki qu’on rencontre et on a une version + mature de notre héroïne.

Bah, dans le tome 3, on a affaire à Numéro 1, Trixie. C’est un peu la part sentimentale et cul-cul de la garde du corps. En fait, à chaque fois, tu as une vraie évolution.

Est-ce que ma théorie est bonne ou pas du tout ? Pour ça, faudra lire le tome 4 et découvrir si, oui ou non, Jupiter Phaeton nous offre une présentation du dernier alter ego d’Archie.

Entre action et punchlines

Encore une fois, tu te poses pas une seconde avec Jupiter Phaeton. Pas le temps de réfléchir à ce qu’il vient de se passer que le prochain danger pointe déjà le bout de son nez. Et puisqu’il faut quand même souffler un peu, tu retrouves entre chaque scène des dialogues aux réparties sans égal !

On est toujours sur ce schéma qui t’a séduit dès le premier tome : de l’action et de l’humour. Et toujours du running gag, parce que c’est quand même la signature de l’univers d’Archie, non ?

l’après-lecture (12 points sur 15)

Comme toujours, Jupiter Phaeton nous offre un final épique. On sait clairement que les personnages se retrouvent dans une situation… Assez périlleuse, pour ne pas dire autre chose ! Après tout, c’est la marque de fabrique de l’auteure. Souvent, on conseille de ne pas faire de fin dans ce genre parce qu’il faudra attendre un an aux lecteurs pour avoir la suite. Ce n’est pas comme pour une série où il te suffit de patienter la semaine pour savoir si les personnages vont ou non s’en sortir !

Mais ici, on est avec Jupiter Phaeton et la madame a un rythme d’écriture à faire pâlir Speedy Gonzales, donc les lecteurs n’ont jamais à attendre bien longtemps avec elle. Non, et puis de toute façon, la saga est finie aujourd’hui, donc dès ta lecture terminée, tu peux direct enchainer avec la suite.


PÉPITE OU PAS PÉPITE ?

Ce troisième tome est fidèle à la saga et si tu as apprécié les premiers, tu ne seras pas déçu par cette suite. Pour ma part, le tome 2 reste à ce jour mon préféré, mais ça n’enlève en rien la qualité de cette suite. Faut bien qu’on ait des chouchous, non ?

Encore une fois, Jupiter Phaeton nous offre un roman explosif qui saute partout et où se poser cinq minutes n’est clairement pas envisageable. Des running gags, de l’action, de la fantasy, tous les ingrédients qui ont fait le succès des précédents tomes et que l’on retrouve ici aussi.

Bref, un roman young adult qui plaira aux fans du genre !


OÙ TROUVER LE ROMAN ?

Tu peux retrouver ce deuxième tome sur Amazon. Si tu veux découvrir l’auteure, ça se passe sur ses réseaux sociaux (Instagram, Facebook) ou encore sur son site Internet !

Et si tu succombes à ce roman, tu peux laisser ton avis sur Amazon, mais aussi sur Babelio. N’oublie pas, un commentaire, c’est un auteur et un lémurien sauvés !

Le lien Amazon est affilié, ça me permet d’avoir une commission. En utilisant ce lien, tu soutiens mon travail et me permet de pouvoir investir dans de nouveaux projets !

Voilà, j’espère que cela t’aura plu. N’hésite pas à laisser ton avis sur la question. Si tu veux que j’aborde un sujet particulier, note-le en commentaire et je me ferais un plaisir d’en faire un article. À bientôt pour une prochaine lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *