Publié dans Service presse

Backup – Guy-Roger Duvert

Je suis de retour avec un autre roman de Guy-Roger Duvert et cette fois, on s’attaque à Backup. Tout comme Virtual Revolution 2046, il s’agit de SF, mais quel type de SF ? Je te dis tout ça dans mon article.


Style : SF / Cyberpunk + Biopunk

Date de publication : 2020

Note : 4 sur 5.

DE QUOI ÇA PARLE ?

L’immortalité n’est plus un rêve. L’humanité peut désormais en goûter les plaisirs. En effet, la société Backup propose à tous ses clients le privilège de la vie éternelle. Grâce à un système de sauvegarde du psyché, la multinationale peut offrir une infinité de chances aux hommes. Encore faut-il avoir de l’argent…

Aiden Romes est un flic tout ce qu’il y a de plus classique. Ce genre de prestations est donc bien au-dessus de ses moyens financiers. Et pourtant, un jour, le destin lui sourit et il se voit offrir l’accès aux services de Backup. Il n’hésite pas une seconde et s’installe sur un siège afin de commencer la sauvegarde. Finie la peur d’être tué, finies les angoisses, finis les…

Où est-il ? Que lui est-il arrivé durant la sauvegarde ? Lorsqu’il se réveille, il ne reconnait plus rien de ce qui l’entoure, à commencer par ce corps qu’il semble désormais habiter. Aiden devra trouver les réponses à ses questions, mais sur qui pourra-t-il compter ?

QU’EST-CE QUE J’EN AI PENSÉ ?

Tout d’abord, je tiens à remercier l’auteur pour sa confiance et l’envoi de son roman.

Tout au long de mon article, tu peux avoir l’impression que Virtual Revolution 2046 a été publié avant Backup, ce qui est faux ! C’est juste que je suis une petite rebelle et que je n’ai pas lu les romans dans leur ordre d’apparition !

Le cinéma

Si tu as lu l’article que j’ai sorti sur Virtual Revolution 2046, tu sais déjà que cet auteur est un vrai couteau-Suisse ! Eh oui, il est également réalisateur. Et qu’est-ce que ça t’apporte de le savoir ? Tout d’abord, ça peut te permettre de découvrir ses films, mais surtout ça te permettra de mieux comprendre sa plume.

Dans VR 2046 (oui, c’est bien plus rapide comme ça !), j’avais vraiment senti l’influence du cinéma avec l’importance de la description, la structure du roman etc… Il m’avait d’ailleurs fallu un certain temps d’adaptation tant cela m’avait perturbée. Eh bien, ici, tu la retrouveras encore, mais sous une forme tout de moins légèrement différente.

Ici, l’action prend une place plus important et la description y est forcément un peu moins présente. C’est vraiment un point que j’ai beaucoup apprécié. C’est même d’ailleurs en grande partie ce qui explique la différence de note entre les deux romans. Ici, l’auteur ne renie pas son influence cinématographique, elle est toujours là, mais elle est savamment dosée !

La structure du roman est également bien plus classique même si une fois encore, les scènes sont parfois coupées en pleine action afin de créer un suspens. Et ici… Eh bien, ici c’est parfait ! L’auteur n’abuse pas du tout de cet effet et nous fait rugir d’impatience sans pour autant nous frustrer un seul instant.

L’univers

Ce que j’ai beaucoup aimé avec Backup, c’est que l’on retrouve quelques éléments du monde de VR 2046 sans pour autant avoir l’impression de découvrir le même roman. La réalité virtuelle y est abordée de façon très anecdotique et ainsi, on ne revient pas sur des notions que l’auteur a abordées dans son autre roman. C’est un parfait clin d’œil.

Finalement, les deux romans se situent dans un univers plus ou moins similaire, mais là où l’auteur s’attaque à la VR dans un, il nous parle de clonage et résurrection dans l’autre. Ainsi, il a réussi à aborder deux thèmes distincts dans un même univers. C’est vraiment impressionnant.

En bref, si tu as lu VR 2046, tu retrouves un univers qui t’est plus ou moins familier mais sous un différent angle. Dans les deux romans, les personnages ne viennent pas du même milieu social, ils n’ont pas la même vie, ni les mêmes problématiques. Chacun des romans a son identité propre.

L’intrigue

Là encore, j’ai préféré l’intrigue de Backup. Alors, ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit : Celle de VR 2046 est très bonne, mais finalement, je la trouve moins étoffée. Je pense que cet avis est vraiment personnel. L’immortalité et ses dérives est un sujet qui m’a toujours fasciné, donc cela peut expliquer mon penchant.

Je trouve que dans Backup, l’auteur a poussé bien plus loin sa réflexion et y a mêlé bien plus de réflexions sociologiques et morales. Bon, alors, ne commence pas à te prendre la tête, ce n’est pas un essai, non plus ! C’est bien un roman qui est là pour te distraire, mais il détient ce petit + qui te pousse à réfléchir.

Il y a une intrigue principale, c’est indéniable. Mais les intrigues secondaires sont également développées et apportent de la consistance au roman.

La plume de l’auteur

Bon, il faut quand même que je précise un petit point, sinon tu vas croire que l’auteur m’a soudoyée pour écrire cette chronique. C’est vraiment un point minime, mais j’aime lorsque l’on va droit au but. Dans mes lectures, comme dans mon écriture, j’ai tendance à préférer les phrases courtes et directes.

Par moment, l’auteur ajoute des petits détails que je n’aurais pas garder (par exemple préciser qu’un personnage est assis alors que cela ne vient pas servir la scène). Ce n’est pas du tout gênant durant la lecture, surtout que certains aiment justement ce genre d’écriture. Et puis, les phrases ne sont pas non plus sans fin ! Mais ça explique simplement la raison d’un 4/5 et non d’un 4,5/5. On est donc passé pas très loin !


PÉPITE OU PAS PÉPITE ?

C’est une petite pépite, en effet. Si tu veux découvrir cet auteur, je ne peux que te recommander de commencer par Backup. Déjà, parce que, dans l’ordre de publication, c’est celui qui est sorti le premier, mais également parce qu’il s’agit de mon chouchou !

Bien sur, je t’invite à découvrir VR 2046, mais si tu devais prioriser tes lectures, je te recommande (que dis-je ? Je te hurle !) de commencer par Backup


OÙ TROUVER LE ROMAN ?

Déjà, tu peux te le fournir sur Amazon. Pour la petite histoire, il existe également un film dans le même univers que l’auteur a lui-même réalisé : Virtual Revolution.

Voilà, j’espère que cela t’aura plu. N’hésite pas à laisser ton avis sur la question. Si tu veux que j’aborde un sujet particulier, note-le en commentaire et je me ferais un plaisir d’en faire un article. À bientôt pour une prochaine lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *