Publié dans Service presse

Six Pieds Sous Terre T1. – Megära Nolhan

Tu recherches un roman de dystopie mais tu ne sais plus où donner de la tête avec tous ces livres qui pullulent tous les jours un peu plus ? Alors, lis ce qui va suivre et peut-être que tu auras ta prochaine lecture !


Style : Science-fiction post-apocalyptique

Date de publication : 2020

Note : 4 sur 5.

DE QUOI ÇA PARLE ?

Cela fait maintenant plusieurs siècles que l’Homme a quitté la surface de la Terre pour s’abriter en son sol. Enfouie dans sa fourmilière, l’humanité continue de vivre ou devrait-on dire « survivre ».

Imagine un monde où tu dois lutter chaque jour et travailler d’arrache-pied pour gagner ta ration en oxygène. Un monde où la faim et l’insalubrité rythment ton quotidien. Un monde où riches et pauvres ignorent tout de l’existence de l’autre.

Jaleena n’a qu’un rêve : devenir médecin et sauver la vie des siens. Malheureusement, son statut social est un obstacle infranchissable et l’empêche de réussir l’examen d’entrée. Après avoir essuyé un énième échec, la jeune femme découvre un virus qui semblerait sévir parmi les siens. Pourra-t-elle sauver ceux qu’elle aime ?

QU’EST-CE QUE J’EN AI PENSÉ ?

Alors, j’ai tellement de choses à dire sur ce roman qu’il va falloir que j’organise ma pensée ! Laisse-moi deux petites secondes le temps de me remettre de mes émotions et j’y vais… Deux secondes, je t’ai dit ! Je suis encore sous le choc. Cette fin, mais cette fin ! Quoi ? Tu veux que je commence dans l’ordre ? OK, allons-y !

Alors, tout d’abord, Six Pieds Sous Terre nous offre un cadre dystopique que j’adore. Comme dans le roman Silo de Hugh Howey (initialement auto-publié lui aussi, d’ailleurs !), l’humanité a choisi de s’enterrer pour survivre. Je ne sais pas pourquoi, mais ce scénario futuriste fait partie de ceux qui m’intriguent le plus. Très peu pour moi la conquête de l’univers, j’ai une fascination pour le souterrain ! Dans ce roman, Megära Nohlan nous offre une société et un monde complexes et très bien travaillés. De la hiérarchie sociale, à la monnaie utilisée en passant par l’Histoire de la nation, rien n’est laissé au hasard. J’ai vraiment été bluffée par le travail de l’auteure.

Je dois avouer que même si j’étais très intriguée par ce roman, j’avais un peu peur qu’il soit trop jeune adulte et que l’intrigue soit bien plus centrée sur une quelconque histoire d’amour que sur le vrai sujet sociétal. Eh bien pas du tout ! Alors, oui, il y a bien des petites histoires de cœur, mais la grosse allergique que je suis à la romance n’y a vu aucun problème. C’est dire ! Bien sûr, mon petit cœur ne s’est pas emballé pour les scènes de mamour, mais ça c’est parce que je suis un glaçon fini. Pour quelqu’un de sentimentalement viable, je suis sûre que l’histoire possède la parfaite dose de love.

Non, vraiment, à aucun moment je n’ai trouvé que l’auteure abandonnait la trame principale pour se perdre dans une intrigue plus « teenage ». Tout le long, la lutte sociale de Jaleena reste présente et son combat est tout ce qu’il y a de plus crédible. La dictature en place n’est pas du tout caricaturale et on n’a pas cette impression « Chef = gros méchant pas beau ! » que nous offrent parfois certains romans. Pour moi, Six Pieds Sous Terre est vraiment un roman mature et abouti comme on les aime.

Pas de simplicité, beaucoup de rebondissements, et puis ça bouge ! En fait, je lui trouve un petit défaut, exactement le même que j’avais relevé dans le Carnaval de Sang-rire : Il est trop court. Je m’explique ! Niveau intrigue et action, il ne faut pas en rajouter plus, c’est parfait ! En fait, comme pour le roman d’Anthony Lamacchia, j’ai tellement apprécié ma lecture que j’aurais aimé que l’auteure rentre parfois plus dans les détails. J’aurais adoré rester encore dans cet univers plus longtemps. Si Megära Nohlan nous avait raconté exactement la même histoire, mais avec le double de mots, je ne me serais pas lassée ! Vraiment, sa plume est agréable à lire, elle a beaucoup de bonnes idées. J’aurais juste aimé qu’elle prenne parfois un peu plus son temps afin de savourer plus longtemps son roman. Après, je suis une grande fan de petits moments de pause dans un roman, donc mon envie vient également de là.

Bon, tu l’auras compris, le seul reproche que je lui fais, c’est de m’avoir abandonnée aussi vite. Je voulais pas que ça se finisse. Et surtout pas avec cette fin ! Non, mais je veux dire, pourquoi ? POURQUOI ? Je veux connaitre la suite ! Et heureusement que le tome 2 est déjà sorti, parce qu’on est à la limite de la torture là, ma chère Megära. C’est pas vraiment sympa de ta part !


PÉPITE OU PAS PÉPITE ?

Faut-il vraiment que je réponde à cette question ? Alors, même si ce n’est pas un gros coup de cœur, je t’avoue qu’on est pas passé loin. Encore une fois, je suis allergique aux histoires d’amour et je pense que c’est potentiellement la petite romance qui m’a empêchée d’avoir un total coup de cœur. Mais pourtant, ce roman se défend très bien !

Je ne sais pas pour toi, mais perso, j’en ai un peu ma claque des romans qui se vendent comme étant des livres d’anticipation et où, finalement, tu oublies très vite le côté dystopie pour ne sombrer que dans le teen-drama. Si tu es comme moi, sache que ce n’est pas le cas avec Six Pieds Sous Terre. Le roman répond vraiment aux attentes qu’on s’en fait, et on ne se sent pas du tout trahi.

Si tu as lu Silo, sache que Six Pied Sous Terre est quand même différent. Je dirais qu’il s’adresse peut-être à un public légèrement plus jeune, mais encore une fois, on n’est pas sur du style « ado ». Les deux romans abordent la même thématique mais sous des angles différents et en aucun cas, tu n’as une impression de déjà-lu. Ce sont deux romans avec deux identités distinctes mais je pense que tu aimeras Six Pieds Sous Terre si Silo t’avait déjà botté !


OÙ TROUVER LE ROMAN ?

Déjà, tu peux te le fournir sur Amazon. Megära Nohlan a récemment évoqué sur ses réseaux sociaux la possibilité d’ouvrir une boutique sur son site, alors affaire à suivre ! En attendant, tu peux retrouver son actualité sur ses différents réseaux sociaux (Instagram, Facebook, Twitter) mais aussi sur son site Internet.

Voilà, j’espère que cela t’aura plu. N’hésite pas à laisser ton avis sur la question. Si tu veux que j’aborde un sujet particulier, note-le en commentaire et je me ferais un plaisir d’en faire un article. À bientôt pour une prochaine lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *