Publié dans Service presse

De chair et de métal – R. Oncedor

On continue ce mois dédié à la science-fiction avec un recueil de nouvelles. Cette fois, ce sont seize histoires futuristes que je te propose. Alors suis-moi !


Style : Science-fiction / fantasy

Date de publication : 2020

Note : 3 sur 5.

DE QUOI ÇA PARLE ?

Ici, tu entreras dans un monde où les animaux sont loin d’être ceux que tu connais aujourd’hui. Entre modifications génétiques, robotisation, créatures légendaires, oublie les versions fades et insipides que tu rencontres tous les jours.

Qu’ils aient été domptés, modifiés ou encore créés par l’Homme, chacun de ces animaux n’a qu’un but : Celui de servir l’humanité. Entre dans ce monde où l’exploitation animale est poussée à son extrême, où nos compagnons à quatre pattes n’ont d’autres choix que de nous servir. Une vie d’exploitation. Une vie en sursis.

QU’EST-CE QUE J’EN AI PENSÉ ?

Même si, au premier abord, les nouvelles de ce recueils ne sont pas liées les unes aux autres, on retrouve très largement le même univers et surtout cette thématique de l’exploitation animale. On n’est pas du tout sur un recueil comme peut en fournir Stephen King, où chaque nouvelle est indépendante des autres. Non, ici, il y a un vrai thème de fond et il est respecté jusqu’au bout.

Comme tu l’as compris, ce recueil traite de l’exploitation animale par l’Homme et la vegan que je suis ne peut qu’applaudir ce choix ! C’est un sujet sensible et qui fait réfléchir. Dans chacune de ses nouvelles, l’auteure nous expose son point de vue de façon détournée, simplement en nous narrant la vie des animaux. Il n’y a pas de jugement de valeur, pas de propos moralisateurs. Non, juste une accumulation de faits. Et cette démarche est très intelligente, je trouve. Elle n’accuse personne directement, elle pointe simplement du doigt ce qui ne va pas.

J’approuve totalement le message transmis par l’auteure et, tout comme le Projet Lagom, je trouve que ce roman est une bonne piqûre de rappel.

Alors, par contre, j’ai eu quelques problèmes durant ma lecture. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans les histoires que je trouve parfois trop courtes et et dont l’histoire mériterait d’être plus développée. Le style de l’auteure m’a également parfois un peu freinée. Les phrases sont longues, l’utilisation du gérondif un peu abusive, la ponctuation à coup de « ; » vient ralentir le rythme… Bref, c’est un texte qui se veut (et qui est !) assez poétique mais cela se fait de temps à autres au détriment de la narration.

Je ne dis pas que c’est un livre imbuvable et tordu ! Loin de là ! Il est très beau, et en soi, l’utilisation de la poésie n’est pas poussée à son extrême. Non, ce que je regrette finalement, c’est qu’il y ait autant de nouvelles. J’aurais préféré que l’auteure ne sélectionne qu’un nombre réduit d’histoires et les développe individuellement. La dose de poésie est bonne, mais le recueil mériterait plus d’action, plus de détail. On se contente trop souvent de rester en surface et c’est ce point qui m’a perdue par moment. Je n’arrivais pas à m’investir totalement dans chacune de ces nouvelles.

Il y a pourtant deux d’entre elles qui ont su sortir du lot et vraiment me captiver. La première, c’est « Vend simili-ficus sur peau d’éléphant ». Cette nouvelle se trouve justement être la moins poétique. Elle est bien plus centrée sur l’action, ses phrases sont + directes et son franc-parlé décapant. J’ai vraiment appréciée cette histoire qui sort vraiment du lot. Si j’ai noté le recueil 3/5, cette nouvelle mérite, à mes yeux un 4/5. Je te l’ai dit, elle se démarque vraiment des autres !


PÉPITE OU PAS PÉPITE ?

Prises individuellement, chaque nouvelle est agréable à lire. Même s’il y a quelques petites maladresses, on ressent quand même la bonne plume de l’auteure. Je te conseille la lecture de ce recueil, mais dans des conditions peut-être assez particulière. Je m’explique !

Comme je te le disais, toutes les nouvelles gravitent autour du même thème et leur message est souvent le même. La majorité pourrait se dérouler dans le même univers. Du coup, on a vite un sentiment de redondance. Je te conseille de découvrir ce recueil en espaçant peut-être la lecture des nouvelles afin de mieux profiter de chacune d’elles. Je regrette vraiment de l’avoir lu d’une traite (mais, bon… Ayant une chronique à faire dans les temps, je n’avais pas vraiment le choix). Pour moi, c’est le genre de livre que tu gardes sur ta table de chevet et dont tu dégustes une nouvelle de temps à autre lorsque l’envie te vient. Ce n’est pas un roman à binge-reader (Comprendre : « A lire en une soirée ». Ouais, j’ai inventé une nouvelle expression !), mais à savourer dans le temps.

Bref, c’est le recueil idéal pour t’accompagner tout cet automne lors de tes soirées cocooning loin du froid et de la pluie. Lis une ou deux petites nouvelles par semaine et arrivé au printemps tu auras vraiment pu le savourer à sa juste valeur !


OÙ TROUVER LE ROMAN ?

Déjà, tu peux te le fournir sur Amazon. Tu peux également retrouver l’actualité de l’auteur sur Instagram.

Voilà, j’espère que cela t’aura plu. N’hésite pas à laisser ton avis sur la question. Si tu veux que j’aborde un sujet particulier, note-le en commentaire et je me ferais un plaisir d’en faire un article. À bientôt pour une prochaine lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *