Publié dans Service presse

Rues de Soie – Jeremy Vassinov

Alors déjà, il faut que tu saches que je n’ai pas découvert ce livre dans le cadre d’un service presse. Eh oui, ça fait longtemps que je ne t’ai pas parlé d’un livre que j’aurais lu comme ça.

Mais bon, que veux-tu ? Jeremy Vassinov sort un nouveau roman ET il correspond au thème du mois : Il fallait donc absolument que je t’en parle !


Style : Fantastique / Conte initiatique

Date de publication : 2020

Note : 4.5 sur 5.

DE QUOI ÇA PARLE ?

Zoé est une jeune femme parmi tant d’autres. Au chômage, elle est en quête plus ou moins active du Saint-Graal : un job. Et pour cela, elle devra suivre une formation.

Oui, mais voilà, la recherche d’emploi n’est pas aussi simple qu’elle n’y parait et le chemin en est semé d’embuches. Missions saugrenues, rencontres atypiques, périple aux quatre coins de la ville… Décidément, cette formation ne sera pas de tout repos !

QU’EST-CE QUE J’EN AI PENSÉ ?

Alors, pas de suspens, ça a été un vrai plaisir de retrouver la plume de Jeremy Vassinov. Dans ce conte initiatique, l’auteur nous offre une dernière histoire pour conclure son recueil de nouvelles Désoeuvrés. Bien plus développée et longue que les précédentes, Rue de Soie peut se définir comme le premier roman de l’auteur. Il diffère également par son ton moins sombre que le recueil. C’est une bonne chose que l’auteur ne l’ait pas directement intégrer à son précédent livre, je trouve. Rues de Soie vient clôturer cette série tout en y apportant une ambiance différente.

J’ai eu la chance de lire ce petit bijou avant sa sortie, lorsqu’il n’était encore qu’un fœtus et c’est avec plaisir que j’ai pu le redécouvrir récemment. Pourtant, ce n’est clairement pas dans mes habitudes de relire une œuvre. Oui, je fais partie de ceux qui ne rouvrent jamais un livre une fois la dernière page tournée. Mais il y a des romans pour lesquels on a envie de faire une exception et c’est le cas avec Rues de Soie.

Bon, mais assez parlé de ma relation avec ce livre ! Si tu as cliqué sur cet article, c’est bien pour ce roman, pas pour entendre parler de ma pomme. Alors, Rues de Soie, comme je te le disais, est clairement un conte initiatique. Quoi ? Tu ne sais pas ce que c’est ? Pas de panique ! Un conte initiatique est un récit où tu suivras l’évolution du personnage principal vers la compréhension du monde ou de lui-même (RPZ Wikipédia !). Et c’est exactement ce que nous offre Jeremy Vassinov avec le parcours atypique de Zoé.

Son voyage se fait tant physiquement que mentalement et c’est là que l’auteur nous offre un vrai tour de passe-passe. Chaque lieu et chaque rencontre représente une étape dans l’évolution professionnelle du personnage. Ainsi, on peut doublement assister à son changement.

Comme toujours avec cet auteur, le texte est bourré de métaphores toutes plus développées les unes que les autres. Durant ma deuxième lecture, j’ai remarqué des détails, des clins d’oeil que j’avais totalement loupé la première fois. En réalité, ce roman peut se lire de deux façons : légère en se laissant porter par le récit ou méticuleuse en lisant entre les lignes.

C’est vraiment ça le pouvoir de ce livre. Alors, si clairement il ne s’adresse pas à un public d’enfant, il m’a tout de fois fait penser à deux livres iconiques de la littérature jeunesse dans sa construction mais également dans cette double lecture que l’on peut en faire. J’y ai retrouvé un air du Petit Prince et d’Alice au pays des merveilles. Que ce soit dans le voyage, dans la rencontre de personnages fantastiques, dans la morale de chaque interaction… Bref, il y a une certaine similarité ici. Attention toutefois ! Ces deux œuvres sont issues du registre fantasy alors que Rues de Soie est bien du fantastique ! (Encore une fois, si tu ne vois pas la différence entre ces deux genres, sache qu’une vidéo sur le sujet sort prochainement !)

Ce roman est vraiment agréable à lire et les pages se tournent d’elles-mêmes. La plume de l’auteur est toujours autant travaillée tout en étant facile à lire. J’ai remarqué plusieurs passages où il s’amuse avec les mots d’un même champ lexical afin de nous faire sourire. Finalement, si le récit en lui-même n’est pas du tout humoristique, c’est par son écriture et le choix de ses mots que l’auteur apporte de temps à autre une touche comique. J’aime beaucoup ce décalage qu’il crée parfois entre l’expérience du lecteur et ce que vit le personnage principal au moment T.

Avec ce dernier roman, Jeremy Vassinov vient clôturer en beauté sa série dédiée au monde du travail et nous avons maintenant hâte de le retrouver dans un nouveau registre ! Mon petit doigt me dit qu’il y aurait un projet SF en cours, mais je ne t’en dis pas plus. Si tu veux suivre ça de plus près, je t’invite à regarder ses réseaux sociaux à la fin de mon article.


PÉPITE OU PAS PÉPITE ?

Bah, forcément, oui ! C’est une vraie pépite. Je n’ai pas lu énormément de contes initiatiques, je dois l’admettre mais de toutes mes lectures, ce roman est celui qui se rapproche le plus du Petit Prince. Uniquement pour un public adulte. Et avec un imaginaire peut-être moins étrange. Mais on retrouve vraiment cette double lecture que j’avais adoré dans le livre de St Exupéry.

Comme je te le disais, si tu as déjà lu Désœuvrés, sache que Rues de Soie est tout de même moins sombre, mais il n’en reste pas moins aussi agréable à lire. Alors, si tu as aimé l’un, tu adoreras l’autre. Ça ne fait aucun doute ! Le cynisme de l’auteur y est toujours autant présent et aussi délicieux à découvrir.


OÙ TROUVER LE ROMAN ?

Déjà, tu peux te le fournir sur Amazon. Tu peux également retrouver l’actualité de l’auteur sur Instagram. Comme je te disais, il y a un projet SF qui se prépare. Il ne faut surtout pas que tu loupes ça !

Voilà, j’espère que cela t’aura plu. N’hésite pas à laisser ton avis sur la question. Si tu veux que j’aborde un sujet particulier, note-le en commentaire et je me ferais un plaisir d’en faire un article. À bientôt pour une prochaine lecture !

Un commentaire sur « Rues de Soie – Jeremy Vassinov »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *