Publié dans Service presse

Cassylyna – S.A. William

Le mois de septembre sera consacré au fantastique ! Et on commence un peu en avance avec une nouvelle pépite.

Tout d’abord, je tiens à remercier la maison d’édition Livr’s éditions pour sa confiance et l’envoi de ce service presse. La première fois, nous avions découvert avec elle, Graham Masterton et son chef d’œuvre Les Anges Oubliés. Laisse-moi te présenter aujourd’hui le premier tome de Cassylyna écrit par S.A. William


Style : Fantastique / Humour

Date de parution : 2019

Note : 4.5 sur 5.

DE QUOI ÇA PARLE ?

La loi de Murphy, c’est plus ou moins la théorie de l’emmerdement maximum. Et ça, Cassylyna connait. Parce que ça ne suffisait pas qu’elle meurt de façon stupide, il fallait en plus qu’on l’oblige à bosser même après sa mort. Là où d’autres se la coulent douce pour la nuit des temps, Cassylyna se retrouve coincée à former des jeunes Nécromants.

Pour accomplir cette nouvelle mission, elle devra oublier l’agacement que lui procure la présence de ses semblables (qu’ils soient vivants ou sous forme d’ectoplasmes), mais également la flemme qui semble depuis toujours être sa seconde peau… Autant dire, qu’on ne part pas gagnant sur ce coup-là !

Mais comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, une menace plane au-dessus des surnaturels. C’est donc aidée de sa bande de créatures en tout genre et fraîchement constituée que Cassylyna tentera de s’en sortir vivante… Ou disons, ce qui s’en rapproche le plus ! Qui avait dit que la mort serait de tout repos ?


QU’EST-CE QUE J’EN AI PENSÉ ?

Cassylyna c’est l’anti-héro par excellence. Elle n’aime personne, elle ne correspond pas aux canons de beauté mais surtout, elle n’a aucune envie d’être une héroïne, justement. Et c’est ce point qui rend le roman si original et rafraichissant. Cassylyna n’a pas le cœur sur la main et n’a strictement aucune intension de sauver le monde. Ça change des destins épiques et des personnages principaux dégoulinants de bienséance.

J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce personnage hors du commun. De son originalité à son humour, tout m’attire chez elle. Et même si l’intrigue de ce tome 1 est très prenante, c’est avant tout pour Cassylyna que j’ai dévoré ce roman. Savoir ce qui se passe dans le prochain chapitre ? Oui, bien sûr. Continuer sa lecture pour découvrir la prochaine punchline de Cassy ? OUI ! OUI ! OUI ! JE VEUX ! Ne te méprends pas, l’histoire de premier opus est vraiment bonne, mais Cassy est si géniale qu’elle pourrait évoluer dans un roman aussi fade que du tofu nature qu’on dévorerait tout de même le livre. Elle est LE gros point positif que j’ai trouvé à ma lecture.

Mais attends ! Parce qu’elle n’est pas seule dans cette aventure et finalement, même si les autres personnages n’atteignent pas son niveau de perfection, ils sont tous individuellement attachants et extrêmement bien construits. L’auteur aurait pu glisser vers des personnages caricaturaux et trop forcés, mais pas du tout ! Ils ont juste ce qu’il faut pour être crédibles et ne pas nous faire rouler des yeux. Le Don Juan est séducteur mais pas lourdingue, la peste est mordante mais pas geignarde. Bref, tous les personnages sont très bien dosés. Ils sont peut-être un peu plus effacés face à Cassy, mais d’un autre côté, ce ne sont pas eux les stars !

Maintenant que nous avons parlé des personnages, passons à l’histoire en elle-même. Parce que finalement, c’est peut-être ça le plus important. Au début, je la trouvais originale sans être totalement révolutionnaire. Mais finalement, les rebondissements m’ont menée sur des chemins que je n’imaginais pas et j’ai été très agréablement surprise. A mes yeux, l’intrigue n’est pas du vu et revu, ce n’est pas prévisible et même si le suspens n’est pas insoutenable, on a tout de même envie d’en savoir plus.

Ce roman fait partie d’une saga. Duopie ? Trilogie ? Je n’en sais rien du tout, mais espérons une longue vie (… euh, mort) à Cassy ! Forcément, nous n’avons pas toutes les réponses dans ce premier roman et une suite est attendue. Cela n’empêche en rien une conclusion nette et satisfaisante à la fin du roman. L’intrigue de ce premier tome est aboutie et ne nous laisse pas poireauter comme des imbéciles pour une suite. Non, ici, aucun sentiment de frustration. Tu obtiens une vraie conclusion tout en ayant envie de découvrir la suite.


PÉPITE OU PAS PÉPITE ?

Alors du coup, est-ce que je le conseille ? Tu te doute bien que OUI ! Mais à qui précisément ? Déjà, je le classerais dans la catégorie jeune adulte sans être toutefois trop « ado ». Pour ce qui est de la tranche d’âge, il ratisse assez large et peut plaire à tous.

Bon, pour le style, l’humour est très présent donc si tu cherches une lecture sérieuse, il vaudrait peut-être mieux choisir un autre livre ! Si tu connais un peu la série Archie de Jupiter Phaeton (c’est un peu MON point de comparaison dans ce style !), je dirais qu’on est tout de même sur une lecture un peu moins barrée mais tout aussi agréable. C’est la lecture parfaite pour décompresser et rire un bon coup. Si tu aimes Archie, tu aimeras Cassy !

C’est la deuxième fois que je découvre un roman édité chez Livr’s Editions et si cette fois on se retrouve avec un registre tout à fait différent, je n’en ai pas moins adoré ma lecture. Pour l’instant, c’est un sans faute avec cette maison d’édition et je ne peux que te la recommander !


OÙ TROUVER LE ROMAN ?

Tu peux faire un tour sur le site de Livr’s Editions et découvrir les aventures de Cassy.

Après, si tu veux connaitre les prochaines sorties de cette maison d’édition, tu peux la suivre sur ses différents réseaux sociaux (Instagram, Twitter ou encore Facebook). Il parait même qu’il y a une chaîne YouTube !

Voilà, j’espère que cela t’aura plu. N’hésite pas à laisser ton avis sur la question. Si tu veux que j’aborde un sujet particulier, note-le en commentaire et je me ferais un plaisir d’en faire un article. À bientôt pour une prochaine lecture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *